Street Photography

Street Photos Catherine Roujean
 
Street Photos Catherine Roujean
 
Street photo
 
Street photography
 
Street Photography
 
Street Photography
 

Une grande part de ma démarche personnelle photographique est centrée sur la Street Photography. L’Humain est au cœur de ces moments saisis sur le vif et  par anticipation. La Street Photography un Art photographique qui existe presque depuis les origines de la photographie. A ma connaissance, John Thomson en est le père. En français la traduction donne « photos de rue », mais ce n’est pas vraiment de la photo de rue, car une photographie représentant une superbe avenue avec des flamboyants rouges, est une photo de rue, mais ce n’est pas de la Street Photography. On ne peut pas non plus  traduire ce terme par « photos sur le vif », même si les photos sont prises sur le vif. C’est un courant de la photographie qui ne trouve pas de traduction dans d’autres langues. Nous avons en France le terme « laïcité » qui est de même difficilement traduisible. S’il est quasiment impossible d’approcher une traduction, la Street Photography se caractérise par des constantes. L’élément humain doit y être intégré, dans des lieux propres aux activités humaines, qui ne sont pas seulement la rue, mais tous lieux où il y a présence et activité humaine. En ce sens, a postériori,  la Street Photography deviendra témoignage d’une époque. Je pourrai dire que la deuxième constante est de traquer les instants qui racontent une histoire, par les interactions entre les personnes et leur milieu, par une composition très graphique lors du cadrage. Le choix du noir et blanc ou de la couleur relève de préférences personnelles.

Le photographe qui pratique la Street Photography à l’âme d’un chasseur, sans doute aussi d’un voyeur, puisqu’il s’agit de voir, de regarder, et d’observer. Il faut être le plus discret possible pour saisir les situations en train de se produire, que l’on travaille sur le vif ou par anticipation. Cela n’empêche pas parfois la connexion avec un sujet, lequel, intuitif, sentant qu’il est regardé, dirige son regard vers le viseur. Il faut être alors très communicatif. La Street Photography est une forme de prédation, car  il s’agit de prendre, de capter, à l’insu du sujet. C’est aussi une méditation active, car pendant «la chasse», le mental est une page blanche.  Toutes pensées parasitaires étant évacuées, le corps et l’esprit sont entièrement absorbés dans le moment présent, pour voir, regarder, et observer ce qui se passe autour de soi.

Je créerai prochainement une galerie avec de nombreuses photos, mais vous pouvez suivre mes actualités sur ma récente Page Facebook de Street Photography